COUP DE COEUR JAM"/>
KINGA GLYK – LE 04/02 </br><span style="font-size: medium;"><em>COUP DE COEUR JAM</em></span>

KINGA GLYK – LE 04/02
COUP DE COEUR JAM

Samedi 04 février 2023

soirée à partir de 20h : documentaire et 21h45 : concert (ouverture des portes 19h30)
Style : Jazz Groove
 Tarifs : Prév. 18 € - Yoot : 7 €
       Sur Place : 22 €

Le Jam présente KINGA GLYK - Coup de coeur "Osez Joséphine !"

« Le JAM et la SMAC Victoire 2 se mobilisent pour mettre en lumière les femmes musiciennes et nous faire réfléchir à la place des femmes dans le secteur musical toujours teinté d’inégalités persistantes.

Nous vous proposons les 03 et 04 février 2023 une programmation 100% portée par des femmes, une projection de documentaire ainsi que des temps d’échanges, de rencontres et de débats !

Retrouvez toutes les informations complémentaires et horaires sur nos réseaux sociaux et sites internet.

Osez Joséphine !
__________________________

Au programme :

Vendredi 03 février, à Victoire 2 :
Temps de rencontre et discussions suivi d’un concert !

Samedi 04 février, au JAM :

Ouverture des portes : 19h30

Projection du documentaire “La Cantatrice Chôme, Episode 2” à 20h00

Quelle place pour les professionnel.le.s des musiques actuelles ?

17 % parmi les dirigeant.e.s des scènes de musiques actuelles ; 5 % de techniciennes...

La situation des professionnel.le.s est tristement similaire à celle des artistes.

Dans ce deuxième épisode de La Cantatrice Chôme, directeur.rice.s de label, manageur.euse.s, technicien.ne.s, chercheur.se.s et militant.e.s prennent la parole et reviennent sur les différents freins rencontrés dans leurs carrières.

Comment y faire face ? Quels outils pour limiter et définitivement supprimer ces inégalités ?

Temps d’échange avec la réalisatrice, Manon Caussignac, et invitées : 20h45

Concert de Kinga Glyk à 21h45

Si le 1er épisode abordait la question des artistes, ce nouvel opus s'attaque lui aux autres professionnel.les de la musique (technicien.nes, directrice.eurs, manageuse.eurs, chargé.e.s de comm,...). 

KINGA GLYK :

Elle dit « Je ne chante pas tellement bien, c’est pour ça que je joue de la basse ». Et elle a bien fait de faire ce choix ! La jeune polonaise, à un peu plus de vingt ans, prouve qu’il y a de la place entre Jaco Pastorius et Marcus Miller. Elle arrive avec son nouvel album « Dreams », dans lequel elle joue de sa (très) grande virtuosité et démontre ses talents de compositrice. Sa basse fait ce qu’elle sait faire de mieux : raconter des histoires, vibrantes et légères, le tout accompagné d’un groupe « high level ». Laissez-vous aller à votre curiosité, vous direz plus tard : « J’y étais ! ».

Kinga Glyk : basse
Pawel Tomaszewski : claviers
Arek Grygo : claviers
Nicolas Viccaro : batterie