Chicago Blues Festival

Chicago Blues Festival

Le blues est souvent une affaire de transmission. De père à fils quelquefois, de maître à disciple plus fréquemment.

Des orchestres passent pour avoir été de véritables pépinières. Qu’on pense aux différentes formations de John Lee Hooker ou de Muddy Waters… C’est ce rôle de modèle, de père spirituel qu’a joué Carl Wheathersby auprès de Corey Dennison. Dans l’interview qu’il a accordée au magazine « Soul Bag », il ne s’en cache pas : « J’ai été dans son groupe pendant huit ou neuf ans. Tout ce que je sais du blues, de la soul, de la musique et du business autour, c’est Carl qui me l’a appris. » Des leçons qui furent profitables, car, pour son premier album, Corey est signé par Delmark, le légendaire label de Chicago. Sorti l’an dernier, il révèle un artiste mature, chanteur habité et guitariste flamboyant. Simplement baptisé « Corey Dennison Band », le disque recueille tous les suffrages et obtient même le prix Blues 2016 de l’Académie du Jazz.

Carl Weathersby a lui aussi bénéficié de l’enseignement d’un maître du blues. Alors qu’il s’exerçait à la guitare, chez lui, il a reçu leçons et encouragements d’un ami de son père, l’immense Albert King !

 mercredi 29 novembre 2017 

21h
14€ | Tr 12€ en prévente
14€ le soir-même dans la limite des places disponibles

Acheter en ligne

                                

Carl aura même le privilège de jouer en tournée avec Albert King, avant de se fixer à Chicago et d’intégrer les Sons of Blues dirigés par Billy Branch. Il peaufinera, perfectionnera son style tout au long des années 1980, collaborant notamment avec Carlos Johnson, Hubert Sumlin et Carey Bell. En 1996, il est prêt à prendre son destin en main et à enregistrer ses propres disques. Preuve qu’il ne s’est pas trompé, il reçoit le Handy Award du nouvel artiste de blues pour « Don’t Lay Your Blues On Me », son premier album paru sur Evidence. D’autres suivront – « Looking Out My Window », « Come To Papa », « Restless Feeling », etc. ‑, tous d’un niveau superlatif et qui lui ouvriront les portes des tournées internationales.

Pour sa 48e édition, le Chicago Blues Festival est particulièrement heureux et fier d’avoir pu réunir à nouveau ces deux grands talents du blues, l’un émergent, l’autre confirmé et d’y adjoindre au chant une nouvelle venue, en la personne de Laretha Weathersby, cousine de Carl, issue également de la scène de Chicago.

Carl Weathersby : chant, guitare | Corey Dennison : chant, guitare | Calvin Gaskin : basse | Jeremiah Thomas : batterie | Ronald Moten : claviers | Laretha Weathersby : chant